Stéphanie Yates

Professeure

Photo de Stéphanie Yates
Téléphone : (514) 987-3000 poste 2493
Local : J-4357
Langues : Français, Anglais
Ce professeur désire s'entretenir avec les médias
Informations générales

Cheminement académique

Doctorat en science politique, 2005 - 2010
Université Laval, Québec
Champ de recherche : groupes d'intérêts et lobbying, politiques publiques, gouvernance et participation démocra-tique. Titre de la thèse : Les motifs de la solidarité : Pourquoi les organisations acceptent-elles de joindre des coalitions d'influence?

Maîtrise en communication publique, 2001 - 2004
Université Laval, Québec
Titre du mémoire : Caractérisation du lobbyisme au Québec et analyse des réactions des lobbyistes à une nou-velle loi encadrant leur pratique.

Baccalauréat en communication (profil relations publiques), 1996 - 1999
Université du Québec de Montréal, Montréal

Unités de recherche

Projets de recherche en cours

  • Dialogue social et configuration des espaces démocratiques intermédiaires: de l¿acceptabilité sociale à la démocratie participative

    CRSH Savoir (2018-2023), avec Corinne Gendron (chercheuse principale) et Alice Friser (co-chercheuse). Cette recherche s¿intéresse aux trajectoires de l¿acceptabilité sociale et à la structuration du débat social dans les situations de controverses techno-industrielles. Il s¿agit d¿analyser d¿une part comment émergent ou sont au contraire évitées des controverses, et d¿explorer d¿autre part les mécanismes instaurés en vue d¿un dialogue social en examinant leur impact sur l¿évolution des thématiques ou des projets controversés. Ces deux volets viendront alimenter une réflexion plus générale sur les modalités démocratiques de nos sociétés, tout particulièrement en ce qui concerne les activités économiques, alors que se multiplient les lieux de concertation ou de dialogue non seulement à l¿échelle locale mais en regard d¿enjeux globaux. Ces mécanismes, qui peuvent prétendre au statut d¿«instances démocratiques intermédiaires», incarnent la transition de nos démocraties vers des modalités de plus en plus participatives. Ces nouvelles modalités sont notamment motivées par un déplacement des ressorts de légitimité de l¿action publique que révèle la multiplication des controverses.

  • Usage des médias socionumériques lors de controverses soulevant des enjeux d'acceptabilité sociale

    CRSH Savoir (2018-2022), avec Mireille Lalancette (chercheuse principale) Au cours des 15 dernières années, les médias socionumériques sont venus redéfinir les répertoires d'action et d'engagement politiques. Les acteurs politiques formels, les entreprises, les groupes d'intérêts et les citoyens se tournent maintenant vers les plateformes numériques pour s'informer, diffuser des messages, se mobiliser et protester dans l'espace public. Ces nouvelles pratiques politiques, facilitées par Internet, semblent particulièrement propices lors de débats touchant des enjeux d'acceptabilité sociale, notion devenue incontournable lorsqu'il est question du développement de projets porteurs d'impacts économiques, sociaux ou environnementaux. Cette recherche vise à: 1) examiner les usages des médias socionumériques dans les stratégies communicationnelles mises de l'avant par les divers acteurs concernés lors de ces controverses; 2) analyser la rhétorique justificative déployée par les acteurs sur ces plateformes socionumériques; 3) caractériser le leadership qui s'exerce dans ces espaces; et enfin, 4) étudier les formes de dialogue entre les différents intervenants des débats rendus possibles par les médias socionumériques. La comparaison des différents cas à l'étude permettra de raffiner notre cadre théorique et de générer un modèle explicatif qui sera utile du point de vue académique et social, trouvant sa pertinence autant au Québec, au Canada qu'à l'international, pour les chercheurs évoluant en communication, en science politique ou en administration publique. Sur le plan social, la recherche offrira une compréhension riche des pratiques et dynamiques de protestation et de discussion de ces projets dans l'espace public et des façons dont celles-ci affectent la démocratie et les processus politiques.

  • Portes-tournantes en politique : vers une reconfiguration du lobbying?

    CRSH, Savoir (2016-2022) Dans un contexte de méfiance généralisée à l'endroit de la classe politique, alimenté par des épisodes récents où ont été mis au jour des cas de collusion, voire de corruption, le caractère éthique de l'influence exercée en politique soulève souvent bien des questionnements. Notre recherche vise précisément à lever le voile sur une forme d'influence encore peu étudiée en contexte canadien, les portes tournantes (ou revolving door). Le phénomène réfère au mouvement professionnel de titulaires de charges publiques, tels les fonctionnaires ou les élus, qui choisissent, à l'issue de leur mandat, d'¿uvrer dans un secteur d'activités lié à leur charge publique. Il concerne également les individus qui passent à un mandat public en lien avec leur ancienne occupation professionnelle dans le secteur privé. Au-delà des effets estimés des portes tournantes quant à l'exercice de l'influence et à la pratique du lobbying dans ses formes classiques, nous souhaitons nous pencher sur les motivations - ou ambitions - qui en stimuleraient la pratique, de même que sur les intentions en matière d'influence et sur les stratégies déployées en ce sens. Nous nous intéressons aussi aux évaluations du phénomène telles que formulées par les différents acteurs associés aux cas étudiés, autant en ce qui concerne la nature des jeux d'influence ainsi mis de l'avant qu'aux questionnements éthiques qu'ils inspirent.

  • uelle acceptabilité sociale pour les projets miniers de la transition énergétique ? L¿influence de l¿usage et des valeurs collectives sur le développement minéral au Québec

    FRQNT, Programme de recherche en partenariat sur le développement durable du secteur minier (2021-2024) Avec Corinne Gendron (chercheuse principale), Alice Friser, Cristophe Krolik, Charles Séguin, Michel Jébrak et Suzanne Durand (co-chercheurs). L¿objectif de cette recherche est de comprendre comment l¿usage prévu d¿un minéral et l¿utilité sociale qu¿en perçoit la population peuvent contribuer à son acceptabilité sociale, en particulier dans le contexte de la lutte contre les changements climatiques. Plus largement, il s¿agira de mieux comprendre les dynamiques de l¿acceptabilité sociale des projets miniers visant des minerais critiques et stratégiques (MCS), afin d¿assurer un cadre de développement cohérent avec les besoins et les préoccupations des acteurs du milieu.

Affiliations externes principales

Enseignement
Communications
  • "Canadian Think Tanks : An Open Channel Toward Political Elites?", congrès de l'Association canadienne de science politique, en ligne (mai 2021)
  • « Quand la vérité scientifique se fait plurielle : Le recours à l¿expertise dans la lutte contre un projet uranifère au Québec », colloque de l'Académie des controverses et de la communication sensible, Paris (octobre 2019)
  • « La participation citoyenne pour réduire la pollution atmosphérique en Afrique de l¿Ouest : enjeux, défis et conditions de succès », ACFAS, Université du Québec en Outaouais (mai 2019)
  • « #Contesting #Supporting : Debates About the Social Acceptability of Bill C14 » (avec Mireille Lalancette et Sofia Tourigny-Koné). Association canadienne de science politique, 1er juin.
  • « Gazouiller sa colère ou son enthousiasme : L'usage stratégique de Twitter dans le débat sur l'aide médicale à mourir au Canada » (avec Mireille Lalancette et Sofia Tourigny-Koné). Société québécoise de science politique, atelier interdisciplinaire « Émergence d'une ère de contestation renouvelée? Mouvements transnationaux, mobilisation en ligne et changements sociopolitiques, 18 mai 2017.
  • « Acceptabilité sociale des grands projets : la rhétorique au service de la légititmié ». ACFAS, colloque Rhétorique et relations publiques : perspectives théoriques en empiriques, 10 mai 2017.
  • « How important is the revolving door in Canadian politics: Comparative analysis of the phenomenon in Quebec and at the Canadian federal level » *avec Raymond Hudon). Association canadienne de science politique, Ottawa, 2 juin 2015.
  • « Social acceptability and the fully functioning society : A paradigm shift that is still in waiting ». PR Meeting #5, Barcelone, 1er juillet 2015.
  • « Contestation citoyenne dans le cas d'un projet de mine aurifère au Québec : Expertises, expression émotive et légitimité » (avec Myriam Arbour). International Association for Media and Communication Research, Montréal, 16 juillet.
  • « Revolving door in Canada: An overview » (avec Raymond Hudon). European Consortium for Political Research, Montréal, 28 août 2015.
  • « The notion of social acceptability: Lay citizens as a new political force¿, Association canadienne de science politique, Calgary, 1er juin 2016.
  • « Revisiting the Unheavenly Chorus: To what extent does the revolving door foster inequalities in the representation of interests?" (avec Raymond Hudon), International Political Science Association, Poznan (Pologne), 27 juillet 2016.
  • « Opportunités et limites de l'analyse secondaire de données qualitatives : application à l'étude des coalitions d'influence au Québec » (avec Samuel Defacqz), Association belge francophone de science politique, Mons (Université catholique de Louvain), 3-4 avril 2017.
Participation à l’édition d’une revue
Réalisations
  • Membre du Comité consultatif du Commissaire au lobbyisme du Québec
Distinctions
  • Boursière - Fonds Georges-Henri Lévesque, Université Laval (septembre 2009)
  • Prix Roland Parenteau - Meilleur article paru en français dans la revue Administration publique du Canada (août 2009)
  • Boursière - Center for the Study of Citizenship, Université McGill (janvier 2009)
  • Boursière - Action Canada, Programme de formation au leadership (2006-2007)
  • Boursière - Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (2005-2008)
  • Finaliste, Prix Jean-Charles-Bonenfant - Récompense le meilleur mémoire de maîtrise portant sur la politique québécoise (2005)
  • Mention d'honneur du doyen de la faculté des études supérieures, Université Laval (2004)
Services à la collectivité

Directrice, collection Communication et relations publiques, Presses de l'Université du Québec (en cours)
Membre du Comité d'éthique de la recherche pour les projets étudiants (2018-2021)
Membre du Comité des services aux collectivités (2011-2013)
Membre du Conseil d'administration de l'Institut du Nouveau Monde (2012-2015)

Directions de thèses et mémoires

Mémoires
Essais
  • Zheng, Shujie. (2021). Participation du public : un élément important de la gestion des déchets urbains. (Essai). Université du Québec à Montréal.

Publications

Articles scientifiques
  • Yates, S. et Turgeon, A. Think tanks et portes tournantes en politique : le cas canadien. Politique et Sociétés.
    Notes: (sous presse)
  • Yates, S. et Lalande, J. (2021). Du modèle du déversement du savoir à la gestion participative des risques : Les luttes d’expertise au cœur de l’acceptabilité sociale de projets d’exploitation des ressources naturelles. Politix.
    Notes: (Soumis)
  • Yates, S. et Cardin-Trudeau, É. (2021). Lobbying ‘from within’: A new perspective on the revolving door and regulatory capture. Canadian Public Administration, 64(2), 301–319. http://dx.doi.org/10.1111/capa.12412.
  • Friser, A. et Yates, S. (2021). L’acceptabilité sociale, une question de démocratie participative? Revue internationale de psychologie et de gestion des comportements organisationnels, XXV(61), 189–195. http://dx.doi.org/10.3917/rips1.061.0189.
  • Durand, É., Duprez, C. et Yates, S. (2021). Participation publique et gestion des ressources naturelles : quel potentiel d’influence pour les participants. Revue internationale de psychologie et de gestion des comportements organisationnels, XXVII(69), 113–135. http://dx.doi.org/10.3917/rips1.069.0113.
  • Lalancette, M., Yates, S. et Rouillard, C.-A. (2020). #Participating #Contesting : Studying Counter-Publics’ Discourses on Twitter about the Social Acceptability of Medical Assistance in Dying in Canada. Canadian Review of Sociology, 57(4), 604–631. Récupéré de https://link.gale.com/apps/doc/A669232768/CPI?u=mont47771&sid=bookmark-CPI&xid=9d956345.
  • Yates, S. (2020). L’UQAM, pionnière dans l’enseignement des relations publiques. Communiquer, (hors série : La communication à l’UQAM), 47–60. http://dx.doi.org/10.4000/communiquer.5129.
  • Lalancette, M., Yates, S. et Rouillard, C.-A. (2020). Participation des contre-publics minoritaires et médias socionumériques : les débats sur Twitter dans le cadre de l’adoption de la loi sur l’aide médicale à mourir au Canada. Terminal : technologies de l’information, culture & société, (127). http://dx.doi.org/10.4000/terminal.6082.
  • Yates, S. (2018). La transparence des activités de lobbyisme au Québec : la grande illusion? Revue française d’administration publique, (165), 33–47. http://dx.doi.org/10.3917/rfap.165.0033.
  • Desgagné-Éthier, F. et Yates, S. (2017). Authenticité ou opportunisme? La crédibilité des communications en matière de responsabilité sociale de l'entreprise. Journal of Professional Communication, 5(1). http://dx.doi.org/10.15173/jpc.v5i1.2924.
  • Hudon, R., Yates, S. et Ouimet, M. (2017). Portes tournantes et éthique démocratique. Éthique publique, 18(2). http://dx.doi.org/10.4000/ethiquepublique.2737.
  • Yates, S., Bergeron, K. M., Jébrak, M., Angers, P., Lehmann, V., Séguin, C.,... Gendron, C. (2016). Indice du risque social : un outil pour mieux saisir les enjeux, risques et opportunités des projets miniers. Éthique publique, 18(1). http://dx.doi.org/10.4000/ethiquepublique.2417.
  • Yates, S., Arbour, M. et Dufour, P. (2016). Le rôle des maires dans l’acceptabilité sociale des projets d’infrastructure : tension entre arbitrage et promotion. Politique et Sociétés, 35(1), 73–101. http://dx.doi.org/10.7202/1035793ar.
  • Gendron, C., Yates, S. et Motulsky, B. (2016). L’acceptabilité sociale, les décideurs publics et l’environnement : légitimité et défis du pouvoir exécutif. VertigO – la revue électronique en sciences de l’environnement, 16(1). http://dx.doi.org/10.4000/vertigo.17123.
  • Bergeron, K.M., Jébrak, M., Yates, S., Séguin, C., Lehmann, V., Le Meur, P.-Y.,... Fournis, Y. (2015). Mesurer l’acceptabilité sociale d’un projet minier : essai de modélisation du risque social en contexte québécois. VertigO – la revue électronique en sciences de l’environnement, 15(3). http://dx.doi.org/10.4000/vertigo.16737.
  • Yates, S. (2015). Relations publiques et gouvernance participative : une vision partagée du "vivre ensemble"? [Public Relations and Participatory Governance: A Shared Vision of our Relations in Society?]. Communiquer, 15, 107–121. http://dx.doi.org/10.4000/communiquer.1722.
  • Yates, S. et Arbour, M. (2013). L'usage des médias socionumériques par les organismes publics : le cas du Québec [Social media use by public institutions: Quebec’s case]. Communiquer, 9, 55–76. http://dx.doi.org/10.4000/communiquer.136.
  • Yates, S. et Caron, M.-A. (2012). La communication comme vecteur de l’acceptabilité sociale des grands projets. Journal of Professional Communication, 2(2), 93–106. http://dx.doi.org/10.15173/jpc.v2i2.128.
  • Yates, S. et Beauchamp, M. (2009). Médias, institutions et responsabilité sociale : l'expérience de Participe présent comme vecteur de l'engagement des citoyens. Les Cahiers du journalisme, (19), 176–201. Récupéré de http://www.cahiersdujournalisme.net/pdf/19/15_YATES_BEAUCHAMP.pdf.
  • Hudon, R. et Yates, S. (2008). Lobbying et patronage : modes de médiation en contexte démocratique. Revue canadienne de science politique/Canadian Journal of Political Science, 41(2), 375–409. http://dx.doi.org/10.1017/S000842390808044X.
  • Yates, S. et Beauchamp, M. (2008). Lobbyistes et législation sur le lobbyisme : que nous apprend la récente expérience québécoise? Canadian Public Administration / Administration publique du Canada, 51(2), 291–316. http://dx.doi.org/10.1111/j.1754-7121.2008.00019.x.
  • Hudon, R., Poirier, C. et Yates, S. (2008). Participation politique, expressions de la citoyenneté et formes organisées d'engagement. La contribution des coalitions à un renouvellement des conceptions et des pratiques. Politique et Sociétés, 27(3), 165–185. http://dx.doi.org/10.7202/029851ar.
  • Yates, S. et Beauchamp, M. (2005). Le lobbyisme au Québec : caractérisation d'une pratique encore mal définie. Les Cahiers du journalisme, (14), 308–322. Récupéré de http://www.cahiersdujournalisme.net/pdf/14/21_Yates_Beauchamp.pdf.
Chapitres de livre
  • Yates, S. L’influence. Dans C. Alloing (dir.). Mesurer la communication des organisations. Presses de l’Université du Québec.
    Notes: (sous presse)
  • Yates, S. National-Local Messaging. Dans A. Marland et T. Giasson (dir.). Inside the Local Campaign. UBC Press.
    Notes: (soumis)
  • Saint-Charles, J., Yates, S. et Kêdoté, M. Projet participatif sur la réduction de la pollution atmosphérique dans quatre pays de l’Afrique de l’Ouest : quel rôle pour les femmes ? Dans C. Loignon, S. Dupéré, B. Godrie, L. Gervais et V. Dundekova (dir.). Recherche participative et santé des populations. Presses de l’Université Laval.
    Notes: (soumis)
  • Yates, S. et Lalande, J. (2021). Le lobbyisme indirect : construire sa légitimité par la « montée en généralité » et la prétention à la représentativité. Dans M. Lalancette et F. Bastien (dir.). Collectif du GRCP.
    Notes: (en évaluation)
  • Gendron, C. et Yates, S. (2020). Des controverses sociales ancrées dans une géométrie variable : les changements d’échelle en sciences sociales. Dans J. Féral (dir.). Changements d’échelle. Les arts confrontés au réel (p. 27–39). Éditions Mimesis.
  • Yates, S. et Chenerey, J. (2020). National Campaign Director of Communication. Dans A. Marland et T. Giasson (dir.). Inside the Campaign. Managing Elections in Canada (p. 147–157). UBC Press.
  • Yates, S. et Arbour, M. (2019). The notion of social acceptability: Lay citizens as a new political force. Dans M. Lalancette, V. Raynauld et E. Crandall (dir.). What’s Trending In Canadian Politics? Understanding Transformations in Power, Media, and the Public Sphere. UBC Press.
  • Yates, S. et Turbide, O. (2018). Du modèle normatif à une vision pragmatique de la profession. Dans S. Yates (dir.). Introduction aux relations publiques : fondements, enjeux et pratiques (p. 51–92). Presses de l’Université du Québec.
  • Lewis, J.P. et Yates, S. (2018). From Elistism to Idealization: The Representation of Premiers in Social Media Videos. Dans A. Marland, A. Lawlor et T. Giasson (dir.). Political Elites in Canada. Power and Influence in Instantaneous Times (p. 109–127). UBC Press.
  • Yates, S. (2018). Introduction. Dans S. Yates (dir.). Introduction aux relations publiques : fondements, enjeux et pratiques (p. 1–11). Presses de l’Université du Québec.
  • Yates, S. (2018). L’acceptabilité sociale en tant que nouvel impératif des organisations. Dans S. Yates (dir.). Introduction aux relations publiques : fondements, enjeux et pratiques (p. 203–227). Presses de l’Université du Québec.
  • Yates, S., Saint-Charles, J., Kêdoté, M. et Assogba, C.-G. (2018). Reducing Air pollution in West Africa through participatiry activities: Issues, challenges and conditions for citizens’ genuine engagement. Dans J. Servaes (dir.). Handbook of Communication for Development and Social Change (p. 1–18). Springer.
  • Yates, S. et Hudon, R. (2016). Les coalitions : influence accrue et meilleure représentativité? Dans J.-P. Brady et S. Paquin (dir.). Groupes d’intérêt et mouvements sociaux (p. 53–78). Presses de l’Université Laval.
  • Yates, S., Hudon, R. et Poirier, C. (2013). Communication et légitimité : une analyse comparative des cas du Mont Orford et de Rabaska au Québec. Dans V. Lehmann et B. Motulsky (dir.). Communication et grands projets (p. 97–112). Presses de l’Université du Québec.
  • Foster, É., Hudon, R. et Yates, S. (2012). Advocacy Coalitions Strategies: Tensions about Legitimacy in Environmental Causes. Dans J. Lees-Marschment (dir.). Handbook of Political Marketing (p. 318–330). Routledge.
  • Yates, S. (2012). Les relations du citoyen avec l’État : de la représentation à la participation. Dans P.T. Tremblay (dir.). L’administration contemporaine de l’État : une perspective canadienne et québécoise (p. 351–368). Presses de l’Université du Québec.
Articles professionnels ou de magazines
Livres
  • Versailles, G.,(avec la collaboration de Yates, S.). (2019). Le temps des relations publiques. Presses de l’Université du Québec. Récupéré de https://doi.org/10.2307/j.ctvt1shps
  • Yates, S. (dir.). (2018). Introduction aux relations publiques : fondements, enjeux et pratiques. Les Presses de l’Université du Québec.
Thèses
  • Yates, S. (2010). Les motifs de la solidarité : pourquoi les organisations acceptent-elles de joindre des coalitions d'influence?. (Thèse de doctorat). Université Laval, Faculté des études supérieures, département de science politique. Récupéré de http://hdl.handle.net/20.500.11794/22320
Actes de colloque
  • Gendron, C. et Yates, S. (2018). Des controverses sociales ancrées dans une géométrie variable : les changements d’échelle en sciences sociales. Dans Actes du colloque Les changements d’échelle : les arts et la théorie confrontés au réel, Entretiens Jacques-Cartier.
Rapports de recherche ou techniques
  • Yates, S. et Mimée, H. (2021). La Covid-19 et ses répercussions dans le domaine de la participation publique. Rapport de recherche commandé par l’Association internationale de participation publique (IAP2), section Canada.
  • Gendron, C. et Yates, S. (2020). Étude des politiques de participation publique et autres initiatives dans les administrations publiques au Québec, au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Australie. Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.
  • Gendron, C., Friser, A. et Yates, S. (2019). Synthèse circonstanciée du séminaire sur les dynamiques d’acceptabilités sociale. Présentée au ministère des Transports du Québec.
  • Turbide, O., Yates, S. et Savard-Moisan, R. (2016). Diagnostic des propositions politiques et budgétaires à l’égard des 0-5 ans. Rapport commandé par l’Observatoire des tout-petits. Chaire de relations publiques et communication marketing, UQAM, UQAM.
  • Motulsky, B. et Yates, S. (2016). Pertinence de développer une stratégie de relations publiques au profit de la santé publique. Rapport présenté à l’Association des directeurs de police du Québec.
  • Motulsky, B. et Yates, S. (2011). Implantation du web 2.0 dans les organismes publics. Chaire de relations publiques et communication marketing, UQAM.
    Notes: : recherche subventionnée par le Commissaire à la santé et au bien-être du Québec
  • Yates, S.(collab.) et Gouvernement du Québec. (2004). Vers un Québec branché pour ses citoyens. Rapport sur le Gouvernement en ligne. Récupéré de http://sbisrvntweb.uqac.ca/archivage/18220615.pdf.
Autres publications
  • Yates, S. (2021). [Compte rendu du livre "Théorie critique du lobbying. L’Union européenne de l’artisanat et des PME et la revendication des petites et moyennes entreprises", par M. Milet]. Gouvernement et action publique, 10, 117-120. http://dx.doi.org/10.3917/gap.211.0117
    Notes: Info. suppl. du livre recensé : Paris : L'Harmattan, 2017
  • Yates, S. (2019). [Compte rendu d'une thèse "The Internal Legitimacy of European Interest Groups. Analyses of National Interest Groups Perspectives", par S. Defacqz). Politics of the Low Countries, 2, 145-147.
    Notes: Info. suppl. de la thèse recensé : (Université catholique de Louvain), supervisors: Virginie Van Ingelgom, Benoît Rihoux & Theodoros Koutroubas)
  • Yates, S. (2016). Fournir les conditions propices à un dialogue éclairé.(CAPERN-012M). Mémoire déposé à la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles lors des Consultations particulières dans le cadre de l’étude du Livre vert intitulé Orientations du ministère de l'Énergie et des Ressources naturel. Récupéré de http://www.assnat.qc.ca/Media/Process.aspx?MediaId=ANQ.Vigie.Bll.DocumentGenerique_112587&process=Original&token=ZyMoxNwUn8ikQ+TRKYwPCjWrKwg+vIv9rjij7p3xLGTZDmLVSmJLoqe/vG7/YWzz
    Notes: Livre vert – Matière d'acceptabilité sociale VERSION RÉVISÉE-déposé le 15 mars 2016
  • Yates, S. (2012). Colmater les brèches pour rétablir la confiance. Mémoire déposé à l’occasion de l’examen de la Loi sur le lobbying, Comité permanent de l'accès à l'information, de la protection des renseignements personnels et de l'éthique, 9 février.
  • Yates, S. (2011). [Compte rendu du livre "L’intervention collective en environnement", par Y. Comeau]. Politique et sociétés, 30(1). http://dx.doi.org/10.7202/1006071ar
  • Yates, S. (2006). [Compte rendu du livre "Québécoises et représentation parlementaire", par M. Tremblay]. Recherches sociographiques, 47(2). http://dx.doi.org/10.7202/014224ar

Département de communication sociale et publique

Chef de file de la formation théorique et professionnelle en communication, le département de communication sociale et publique offre huit programmes adaptés au premier cycle et une multitude de concentrations et de programmes courts au deuxième et troisième cycles.

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
Département de communication
sociale et publique
Pavillon Judith-Jasmin
405 rue Sainte-Catherine Est
Montréal, Québec, H2L 2C4