Martin Lussier

Photo de Martin Lussier

Martin Lussier

Département de communication sociale et publique

Poste : Professeur

Courriel : lussier.martin@uqam.ca

Téléphone : (514) 987-3000 poste 5507

Local : J-3745

Domaines d'expertise

  • Culture et musique populaire
  • Études culturelles
  • Politiques et industries culturelles

Langues

  • Français
  • Anglais
Informations générales
Enseignement et supervision
Publications

Lussier, M. (2016). « Brandir le poing » : Média, engagement et « musiques émergentes ». Kinephanos – Revue d'études des médias et de la culture populaire / Journal of Media Studies and Popular Culture, 6(1), 114–130. Récupéré de http://www.kinephanos.ca/2016/brandir-le-poing/.


Lussier, M. (2016). « Visitez Saint-Côme, capitale de la chanson traditionnelle! » Mise en visitabilité d’un « patrimoine vivant » : de la muséification à la désignation. Musicultures, 43(2), 18–40.


Lussier, M. (2015). Le quartier comme production culturelle: du développement économique municipal au développement culturel des quartiers à Montréal. Canadian Journal of Communication, 40(2), 315–332. Récupéré de http://search.ebscohost.com/login.aspx?direct=true&db=ufh&AN=102758511&lang=fr&site=ehost-live.


Lussier, M. (2014). Scène, permanence et travail d'alliance. Le cas de la scène musicale émergente de Montréal. Cahiers de recherche sociologique, (57), 61–78. http://dx.doi.org/10.7202/1035275ar.


Lussier, M. (2014). ‘One for all …’: The case of the MIMIs awards and their exemplarity of Montréal's ‘musiques émergentes’. Popular Music, 33(01), 129–145. http://dx.doi.org/10.1017/S0261143013000561.


Lussier, M. et Bastien Charlebois, J. (2013). L'animation culturelle au Québec : une praxéologie en attente d'envol. Animation, territoires et pratiques socioculturelles, (4), 22–36. Récupéré de http://www.atps.uqam.ca/numero/n4/pdf/ATPS_LussierBastien-Charlebois_2013.pdf.


Grenier, L. et Lussier, M. (2011). Constructing Small Venues in Montréal: Theoretical Explorations in an Ongoing Project. Musicultures, 38, 173–190. Récupéré de https://journals.lib.unb.ca/index.php/MC/article/view/20209.


Lussier, M. (2011). The Labelling Process in Popular Music : Being-Called « Musiques Émergentes » in Montréal. MedieKultur, 27(51), 110–126. Récupéré de http://ojs.statsbiblioteket.dk/index.php/mediekultur/article/view/4080/5037.


Lussier, M. (2008). La scène punk montréalaise : processus de différenciation et métissage en concert. Copyright Volume!, 6(1/2), 221–236. Récupéré de http://volume.revues.org/369.


Lussier, M. (2007). Join the ranks! Québec's Musical Union and « Emergent Musics »: A New Field of Cultural Activity ? Journal of Popular Music Studies, 19(3), 274–292. http://dx.doi.org/10.1111/j.1533-1598.2007.00130.x.


Lussier, M. (2007). Surface, singularité et devenir-ensemble : pistes pour une analyse des « musiques émergentes » à Montréal. Communication, 26(1), 142–150. http://dx.doi.org/10.4000/communication.767.


Lussier, M. et Quintas, E. (2015). Cartographier la médiation culturelle au Québec: un projet de recherche partenariale? Dans C. Camart, F. Mairesse, C. Prévost-Thomas et P. Vessely (dir.). Les mondes de la médiation culturelle (p. 155–170). Paris : L'Harmattan.


Lussier, M. (2014). Montréal, métropole culturelle. De la mise en projet au projet de vie. Dans P. Tozzi (dir.). L’animation socioculturelle dans le projet urbain (p. 111–131). Bordeaux : Carrières sociales.


Lussier, M. (2011). Les musiques émergentes. Le devenir-ensemble. Québec : Éditions Nota Bene.

Openurl imagette


Lussier, M. (2015). L’appropriation de la médiation culturelle dans la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent (Montérégie): caractéristiques, besoins et enjeux des artistes et des travailleurs culturels. Montréal : Culture pour tous, Autour de nous et Service aux collectivités de l’UQAM. Récupéré de http://www.culturepourtous.ca/professionnels-de-la-culture/mediation-culturelle/wp-content/uploads/sites/6/2015/10/VHSL_Rapport_Mediation_2015.pdf.


Grenier, L. et Lussier, M. (2012). Portrait des Petits lieux d’art et de spectacles (PLAS) à Montréal. Montréal.
Notes: Rapport de recherche remis à l’Association des petits lieux d’art et de spectacle (APLAS)


Département de communication sociale et publique

Chef de file de la formation théorique et professionnelle en communication, le département de communication sociale et publique offre 8 programmes adaptés au premier cycle et une multitude de concentrations et de programmes courts au deuxième et troisième cycle.

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
Département de communication
sociale et publique
Pavillon Judith-Jasmin
405 rue Sainte-Catherine Est
Montréal, Québec, H2L 2C4